Archive : 1981 :Message du Baron Clerdent Administrateur Président d’Honneur de la S.A. Cockerill.

Plus personne ne doute de la gravité de la crise. En Wallonie, toutes les entreprises, tous tes secteurs sont atteints, Rares sont les familles qui ne comptent pas un chômeur ou un prépensionne. Des jeunes sortis hier de nos écoles, sont inoccupés, des hommes d’expérience sont prématurément privés de toute activité au moment même où ils auraient pu faire profiter pleinement la communauté de l’acquis de toute leur vie professionnelle.

Ces constatations et d’autres encore – ne peuvent cependant justifier le découragement ou alors cette crise, assurément exceptionnelle, n’aurait servi à rien. Car l’adversité invite à s’interroger sur les conditions du renouveau économique. Je n’en évoquerai que quelques-unes qui concernent tout particulièrement les porteurs d’un diplôme comme celui que délivre l’Institut Supérieur Industriel Liégeois.

Le Wallonie a trop longtemps vécu sur la lancée du XIXe siècle et des industries de base que celui-ci a engendrées. Non point que toute diversification notamment mécanique – fût absente des structures. Mais ces activités plus évoluées se sont elles-même étiolées. C’est tout à la fois l’esprit d’entreprise, le goût du risque, la créativité et donc’ un souci constant de recherche qu’il faut restaurer. La tâche ne sera pas aisée car trop vite satisfaits de succès faciles, beaucoup se sont mal accommodés de telles exigences, cependant fondamentales.

Il faut donc que la génération qui rendra à Liège sa prospérité et sa grandeur,
assume un effort inhabituel dont il ne faut mésestimer ni l’ampleur, ni la durée. Le
diplôme délivré par I’ISIL. est de ceux qui sont les plus nécessaires au redressement
de l’économie liégeoise. il authentifie la formation a la fois technique et générale
qui fera, demain, les gestionnaires rigoureux et les animateurs énergiques de nos
industries. Mais les connaissances acquises ne peuvent être exhaustives et seront
rapidement dépassées. Dès lors chacun devra constamment les adapter, les
rénover. Ici encore, l’effort sera quotidien mais ceux qui I’accepteront et le
pousseront jusqu’à sa conséquence ultime, auront apporté une contribution
irremplaçabbe au rajeunissement de notre région et à l’édification d’un monde nouveau.

Extrait de l’annuaire 1981 de l’UILg

Annuaire 1981 – Message du Baron Clerdent

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.