Retrouvailles de la promotion 1977 – Bilan

En tant qu’organisateur de cette réunion conviviale pour les ingénieurs de la promotion 1977 de Seraing (ISIL), les ingénieurs suivants étaient présents :

Photos

Discours d’accueil.

Bonsoir,

Je suis très heureux de vous accueillir toutes et tous dans cet endroit chaleureux et qui je l’espère, vous permettra de déguster un repas à la hauteur de nos ambitions.

En compilant dans un tableau Excel les retours d’informations des participants à nos retrouvailles, je me suis rendu compte qu’il existait une certaine analogie entre la majorité des invités. A partir de Jean-Marie et Micheline, suivi par Jean-Pierre et Marie-Thérèse, J-P et Monique, Jacques et Marcelle, Angelo et Rose-Marie, Sylvano et Martine, en fin, moi-même et Marleen, il y a quoi en commun ?……… Un M commun à tous ces prénoms féminins….

Soit 7/12 M commun à tous les prénoms de nos amoureuses, de quoi pour les électriciens de constater : un M retourné est un W qui nous fait penser à « Waves » comme ce lien entre nos études et nos carrières…. avec  «  electromagnetic fields and waves »

Bon appétit à toutes et tous.

  • En tant qu’administrateur chez HesBEnergie, société coopérative développant les énergies renouvelables, j’ai également distribué un folio d’informations et fait une demande de participations en tant que coopérateur actif.   https://hesbenergie.be/
  • Pour compléter notre rapport direct à la science, et puisque notre formation nous a permis  d’apprendre à apprendre, un petit rappel théorique sur l’énergie électrique et les éoliennes a été communiqué.

Calcul des courts-circuits non équilibrés avec la méthode de Fortescue et alternateurs synchrones.

Histoire

En 1918, Charles Legeyt Fortescue présente une publication qui démontre qu’un ensemble de N phaseurs déséquilibrés peut être décomposé comme la somme de N systèmes de phaseurs équilibrés pour le peu que N soit un nombre premier.

Si le nombre de phases n’était pas premier, l’inductance mutuelle entre les n systèmes de phaseurs serait perturbatrice.

La méthode a été employée en premier par les ingénieurs des sociétés General Electric et Westinghouse. Elle est universellement utilisée depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Un phaseur est une représentation d’une fonction sinusoïdale dans laquelle l’amplitude (A), la phase (θ) et la pulsation (ω)  ne dépendent pas du temps. Euler nous indique que :

cos x=eix/2+e-ix/2  et donc A.cos(wt+θ)=A/2.ej(wt+θ)+A/2.e-j(wt+θ)

Un  phaseur correspond à cette façon d’écrire un nombre complexe sous la forme exponentielle.

Principe

Pour rappel, chacun des vecteurs du système triphasé déséquilibré est égal à la somme vectorielle des composantes homologues des 3 systèmes équilibrés. Comme pour l’opérateur j ≡ (i=-1) qui donne à un vecteur une avance de phase de 90°, l’opérateur a provoque une rotation positive de 120°. Avec a³=1 et a+a²+1=0

Dans un système polyphasé symétrique  de n phases, a, a1, a², a³…. an-1 sont les racines de l’équation xn-1=0. Ces racines peuvent être complexes.

 Dans ce cas, a+a²+a³+….an-1=0 et l’opérateur a provoque une rotation positive de 2π/n. Les phaseurs (direct, inverse et homopolaire) ont tous la même fréquence.

 Exemples d’application.

  • Dans le cas le + souvent rencontré dans les réseaux industriels, le réseau TN(C ou S) est utilisé. Le transformateur MT/BT est alors du type Dyn11, le neutre étant relié à la terre.

Les 3 impédances symétriques totalisées  du réseau en amont du Icc, Zd, Zi et Zo ont la même valeur.

La somme vectorielle des composantes des courants symétriques correspondantes  permet alors de déterminer le Icc minimum qui réglera le seuil du disjoncteur de protection.

Soit pour le Ic2 = √3.E/(Zd+Zi)

  • Dans le cas des éoliennes, les générateurs synchrones polyphasés permettent une densité d’énergie (rapport P/V) élevée.

L’alternateur d’excitation est monté sur le rotor du principal et via un redresseur, permet de créer le champ continu important dans l’inducteur du générateur synchrone.

Les générateurs peuvent être équipés de 2 induits triphasés complétement indépendant ou d’un induit polyphasé. L’électronique à thyristors permet l’adaptation parfaite au réseau de puissance local. Dans le cas d’un système polyphasé à 7 (nombre premier) phases, les vecteurs sont repérés comme suit :

Source : http://www.energyscienceforum.com/files/fortescue/methodofsymmetrical.pdf     

Eur Ing  Guy Verrecas

Connect’Ing 01/2019

L’édition du 1er trimestre 2019 de notre trimestriel Connect’Ing est disponible :

Mot du Président

Le conseil d’administration de votre association regroupant les diplômés de la section ingénieur de la Haute Ecole de la Province de Liège « ISIL », Union des Ingénieurs Industriels Liégeois ASBL vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2019.

Ce premier numéro de l’année nouvelle de votre revue Connect’Ing (01/2019) devrait retenir votre attention sur de nombreux points.

Nous attendons avec la plus grande impatience vos réactions et commentaires ainsi que vos articles qui trouveront ici un support adéquat.

Toutes les associations manquent de volontaires pour remplir les nombreuses tâches que doivent aborder celles-ci dans ces temps de réformes ou une attention soutenue doit être réalisés sur les études ainsi que sur le traitement des diplômés.

Tous les Alumni sont concernés par ces changements, nos avis et nos remarques confrontées aux besoins du monde professionnel doivent être transmises aux décideurs et écoutées par les dirigeants. Votre régularité dans le paiement de la modeste cotisation permet ainsi aux administrateurs et collègues impliqués la réalisation des activités internes et externes nécessaires à votre défense.

Le Conseil d’administration remercie les cotisants de leurs soutiens à l’équipe des volontaires qui consacrent du temps libre à promouvoir et faire connaître les Masters en Sciences de l’Ingénieur Industriels en collaboration avec notre Haute Ecole.

Pour assouvir votre soif d’informations et rencontrer vos amis diplômés vous trouverez dans ce premier numéro de l’année 2019, la convocation à notre assemblée générale du 30 mars 2019 qui se tiendra lors de la porte ouverte de la HEPL au quai Gloesener 6 à Liège. A midi nous irons chez la mère Berthe après l’AG et le soir vous êtes invités joindre à nous au restaurant comme traditionnellement.

Comme à chaque conclusion, J’invite tous les ALUMNI à réagir et à participer à nos publications, à celles de l’UFIIB et aux informations sur les sites et réseaux de ces associations qui veillent à vos intérêts d’Ingénieur Industriel www.uilg.be, www.ufiib.be et http://www.ingenieursbelges.be, faites en vos sites et réseaux de références.

Ing. Gérard LUTHERS MSc EUR-ING
Président UILg ASBL

Enquête salariale UFIIB / FABI 2019

Le baromètre des Salaire de l’ingénieur un atout pour vous.

Aidez-nous en apportant vos réponse à notre questionnaire :

Connect’Ing 04/2018

La nouvelle édition de notre trimestriel 2018-04-Connect’Ing est disponible :

Mot du Président

L’année 2018 prend fin sur de nombreuses activités auxquelles nous avons été représentés par nos administrateurs comme à la Rentrée académique de la Haute Ecole de la Province de Liège et spécialement à la conférence « Les ingénieurs doivent résoudre les problèmes de leur temps, comme le font depuis deux siècles ceux de Cockerill/CMI », par Bernard Serin, Président-Directeur général de la société Cockerill Maintenance & Ingénierie (CMI) qui ciblait particulièrement les études, les missions et les activités des Masters en Sciences de l’Ingénieur Industriel.

La motivation des diplômés à participer fluctue suivant leur ancienneté de diplomation, toutefois nous pouvons espérer les compter parmi nous car nous invitons les représentants étudiants à nos activités. Dernièrement trois d’entre eux présents tout au long d’un CA ont pu se rendre compte des activités multiples de l’association et découvrir certaines de celles-ci ignorées par eux. Nous comptons sur eux pour être une bonne courroie de transmission pour le passage du monde étudiant vers le monde professionnel.

Vous trouverez dans ce Connect’Ing numéro 4 de 2018, le rapport de notre assemblée générale d’avril 2018 qui n’est qu’un pâle résumé de l’étendue de nos activités auxquelles vous êtes invités à prendre part. Egalement, la suite de notre série « d’actualité » sur les grands incidents et les possibles coupures de l’alimentation électrique du réseau dans le contexte actuel Ecolo-Energétique !

Nous nous souvenons aussi de Jacques Lohest, notre collègue de la promotion Electricité 1979, qui s’est éteint ce 22 septembre 2018 à l’âge de 62 ans. Le conseil d’administration se joint à moi pour présenter ses sincères condoléances à son épouse ainsi qu’à sa famille.

Comme à chaque conclusion, J’invite tous les ALUMNI à réagir et à participer à nos publications, à celles de l’UFIIB et aux informations sur les sites et réseaux de ces associations qui veillent à vos intérêts d’Ingénieur Industriel www.uilg.be, www.ufiib.be et http://www.ingenieursbelges.be, faites en vos sites et réseaux de références.

Ing. Gérard LUTHERS MSc EUR-ING

Président UILg ASBL

Appel à candidature – Chargé de mission à l’AFSCA

L’AFSCA vient de publier un appel à candidatures aux médecins vétérinaires, bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, masters ou bacheliers indépendants pour l’exécution de missions en matière de contrôle et de certification.

Pour plus d’informations, voir :

La publication de l’appel au moniteur :  http://www.afsca.be/professionnels/veterinaires/_documents/2019_01_25_appel_candidatures_dmo_bmo_nl_fr.pdf

Le site dédié aux chargés de mission indépendants non vétérinaires : http://www.afsca.be/professionnels/autresindependants/

Connect’Ing 02/2018

La dernière édition de notre trimestriel Connect’Ing est en ligne :

Bonne lecture !

Mot du Président

La journée portes ouvertes de la Haute Ecole de la Province de Liège, catégorie technique a eu lieu ce 21 avril 2018 à 10h00.

L’implantation du quai Gloesener nous a accueillis dans ses murs pour notre Assemblée générale annuelle à 10h00.

Lors de celle-ci nous avons eu l’honneur de pouvoir présenter le livre « L’Ecole sucrière Belge et ses prolongements » de Michel Péters édité aux Editions de la Province de Liège. Une séance de dédicaces organisée avec Mme N. Vertenoeil (edplg), dans le local de notre AG, a eu lieu et l’acquisition de plusieurs livres a été réalisée par les personnes présentes. Nous avons ainsi fêté dignement les 125 ans de la création de l’école par de nombreuses évocations et souvenirs avec nos plus anciens diplômés qui nous ont gratifiés de leur présence à cette manifestation.

Le Directeur de catégorie de la HEPL Christian NINANE, comme précédemment, nous a honoré de sa présence et a répondu avec profusion d’explications et commentaires aux nombreuses questions d’actualités (CTI, 125 ans, ISIL, relations avec UILg, attentes de l’UILg, attentes de la HEPL, …) de l’assemblée.

Nous formulons l’espoir de voir que nos relations et échanges avec la HEPL, dans le cadre de la promotion des Ing. MSc s’étofferont plus encore dans le futur sous la forme de nombreuses collaborations. Lors du récent Job Day, les contacts noués ont laissé sous-entendre diverses attentes et actions communes à mettre sur pied comme des participations actives avec les étudiants (parcours des diplômés, présences dans les forums et formations du cursus scolaire, participations aux stages des Bachelors et des Masters, …).

Comme à chaque conclusion, Je vous invite à réagir et participer à nos publications, à celles de l’UFIIB, aux informations sur les sites et réseaux de ces associations qui veillent à vos intérêts www.uilg.be et www.ufiib.be ; faites-en vos sites et réseaux de référence.

Ing. Gérard LUTHERS MSc EUR-ING

Président UILg ASBL

 

Appel à candidats pour représentation de l’UILg au DIK

Vous êtes avides de Networking international et souhaitez améliorer votre niveau de néerlandais ou d’allemand, n’hésitez pas à déposer votre candidature pour assister  Georges Neyrinck, notre représentant au DIK.

La Fondation DIK -Contacts Ingénieurs Trois-Frontières– est un organisme où sont réunies des associations d’ingénieurs de l’Eurégio. A ce jour, 7 associations de Nordheim-Westfalen, du Limbourg Néerlandais et Belge, de la Province de Liège et des Cantons de l’Est sont membres fondateurs ou associés.

Les premières activités communes remontent à une vingtaine d’années. Depuis lors les activités sont de plus en plus fréquentes et de plus en plus importante.

La collaboration a été si intensive qu’il fut décidé d’organiser cette collaboration en organisme spécial. Le 24 septembre 1993 fut signé au « Gouvernement » de Maastricht l’acte de formation de la Fondation Contacts Ingénieurs des Trois-Frontières par les associations constituantes.

L’objectif de la Fondation DIK fut établi par acte notarié.

 » La Fondation DIK a pour objectif de favoriser les contacts et la collaboration entre les ingénieurs et associations d’ingénieurs de l’Eurégio Meuse-Rhin, aussi bien que favoriser tout ce qui concerne l’association dans le sens le plus large ou peut lui être profitable, sans pour autant remplacer les associations participantes. »

La Fondation DIK a choisi dès l’origine de respecter les différences linguistiques et culturelles. Elle a trouvé trop facile d’utiliser une langue étrangère qui est une façon pratique de s’exprimer pour un technicien. Ainsi, il fut décidé que chacun parle sa propre langue et cela aussi clairement que possible pour la compréhension de son interlocuteur. Cette façon de faire semble fonctionner depuis des années au sein de la Fondation DIK et même en dehors.

HEPL : Visite des étudiants du Master Ingénieur industriel à l’entreprise Eloy à Sprimont

Les étudiants du Master Ingénieur industriel (construction et géomètre) ont été accueillis par l’entreprise Eloy à Sprimont, où ils ont découvert différentes facettes du métier !

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes debout et plein air

Cette société en pleine expansion est active dans les aménagements d’infrastructures, l’assainissement et la construction de bâtiments, les solutions en traitement des eaux, les bétons prêts à l’emploi et la promotion immobilière.

Invitation à l’A.G. de ce samedi 21 avril 2018

Les plus attentifs d’entre vous l’auront remarqué, une coquille s’est glissée dans la convocation qui vous est parvenue par la poste.

L’Assemblée Générale de votre association, l’UILg asbl, aura bien lieu ce samedi 21 avril 2018 et non le 24 avril.  L’ordre du jour est disponible ici : http://uilg.be/blog/convocation-a-lassemblee-generale-21-avril-2018/

Pour l’occasion, Michel Péters présentera son ouvrage sur les 125 ans de l’École Sucrière Belge publié aux Éditions de la Province de Liège pour une séance de dédicaces.

Vous pourrez également visiter l’ISIL à l’occasion des portes-ouvertes lors de votre déplacement dans l’enceinte de la Haute Ecole de la Province de Liège et, pourquoi pas, déguster la bière « La GlouglouseneR », un brassin dédié au 125e anniversaire de l’établissement

Pour les absents, n’oubliez pas que vous pouvez donner votre procuration à un membre présent (voir formulaire dans le Connect’Ing qui vous a été envoyé par la poste :  http://uilg.be/blog/connecting-01-2018/).

HEPL : BRICKER: un bâtiment public énergivore devient un modèle de technologies et d’économies d’énergie

Une combinaison innovante de technologies actives et passives a ainsi transformé l’un des bâtiments scolaires provinciaux les plus énergivores en une véritable vitrine technologique

Bricker à la HEPL: rénovation énergétique de bâtiments publics

 

 

DES TRAVAUX MASSIFS ET DES RÉSULTATS IMMÉDIATS

Ce mardi 6 mars 2018, le projet européen « Bricker » a été inauguré sur le site Gloesener de la Haute Ecole de la Province de Liège.

Grâce au projet Bricker, le bâtiment mythique des Ingénieurs industriels liégeois s’offre une nouvelle façade pour le 125e anniversaire de l’école ! Cet immeuble a été choisi car il s’agissait d’un des bâtiments scolaires provinciaux les plus énergivores. Les apprentis ingénieurs de la Haute école de la Province de Liège bénéficieront de locaux rénovés, parfaitement isolés, ventilés et chauffés de manière renouvelable mais également d’un outil pédagogique à la pointe de la technologie. Le projet touche l’ensemble des 1.200 étudiants et professeurs qui fréquentent le site au quotidien et améliore le confort global de l’école, de la classe banalisée aux laboratoires de chimie, biochimie, d’électrotechnique et d’informatique en passant par les locaux de travaux pratiques kiné.

Les travaux d’isolation étaient ciblés sur les parties les plus critiques et 50% du bâtiment a ainsi été rénové. Les résultats sont directement mesurables : la consommation énergétique de l’ensemble du bâtiment a en effet diminué de 13,5%. Cela équivaut à une économie annuelle de 52.600 m³ de gaz naturel et à un gain financier de 35.000 €. Dans les parties rénovées, l’économie monte jusqu’à 50% de la consommation énergétique ! Le budget global est de 3.307.713 € dont 954.120 € subsidiés par l’Europe et 108.521 € par la Wallonie, la Province de Liège assurant le reste du financement. Qu’il s’agisse de nouvelles constructions ou de rénovations, la Province investit fortement dans les infrastructures, en particulier pour l’enseignement et la formation, en utilisant les dernières technologies environnementales. Bricker correspond parfaitement à cette philosophie.

Les travaux visaient le remplacement des 700 m² de la façade principale, l’isolation des 1.700 m² de toitures, et le remplacement des 1.500 m² de châssis. Une chaudière biomasse, plus connue sous le nom de « chaudière à pellets », couplée à un système de cogénération ont également été installés. Cela permet de chauffer l’école et de l’alimenter en partie en électricité, tout en diminuant fortement la production de gaz à effets de serre. Une ventilation mécanique décentralisée, placée au-dessus des nouveaux châssis de fenêtres, et une isolation thermique à inertie variable à base de nano-PCM complètent le dispositif.

BRICKER : RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE BÂTIMENTS PUBLICS À L’AIDE DE TECHNOLOGIES INNOVANTES

Bricker est un projet financé par le 7e Programme-Cadre de la Commission Européenne, et plus spécialement l’axe « rénovation énergétique de bâtiments publics au moyen de technologies innovantes ». Le site de la Haute Ecole de la Province de Liège constitue l’un des trois « immeubles test » de Bricker avec un bâtiment administratif en Espagne et un hôpital en Turquie. Ce concept est né d’un consortium de 18 partenaires, issus de 5 pays européens et un membre associé, la Turquie. Coordonné par la firme espagnole Acciona, il regroupe des administrations publiques (dont la Province de Liège qui mettent à disposition un bâtiment de démonstration), des petites et moyennes entreprises (dont une liégeoise « Airria »), des bureaux d’études, instituts de recherche, des universités et une agence de communication. Le budget global est de 18 millions € et l’objectif est une réduction de 50% de la consommation énergétique, tout en créant une vitrine technologique basée sur la combinaison innovante de technologies actives et passives. L’expérience menée dans les « immeubles-test » doit donc être rentable mais également reproductible ailleurs.

LA PROVINCE DE LIÈGE, UN PARTENAIRE-CLÉ

L’implication de la Province de Liège dans le projet Bricker ne relève pas du hasard. Au contraire, elle découle très concrètement de sa position d’échelon intermédiaire à vocation supracommunale entre la Région wallonne et les Communes, elle incarne la volonté de la Province de se positionner en Europe et elle correspond parfaitement aux objectifs de son « Plan Climat ».

Née en 2012 de la volonté de la Province Liège de se positionner activement sur la scène européenne, la Cellule Fonds Européens est désormais engagée dans une trentaine de projets européens. La mise à disposition de personnel engagé dans la recherche de financements et dans la concrétisation de projets, ainsi que la capacité de financement, constituent des atouts réels dont dispose la Province et qui permettent à ce genre de dossier d’aboutir.

Enfin, le Plan Climat de la Province de Liège se déploie sur deux axes : un axe provincial dont l’objectif est de diminuer les consommations énergétiques par l’instauration d’un cadastre énergétique des infrastructures, la gestion des consommations ou encore la sensibilisation des agents à la problématique climatique ; un axe communal afin d’inciter les Villes et Communes à réaliser leur propre Plan Climat. La Province, dans sa démarche de supracommunalité, leur propose aide et soutien. Le rôle de la Province est de fédérer les énergies des différents acteurs en soutenant et encourageant leurs actions, mais également d’informer les citoyens, de les sensibiliser à la question énergétique et à la mise en place d’un Plan Climat.

« These works have received funding from the European Union’s Seventh Framework Program for research, technological development and demonstration under the grant agreement N°609071 and acronym »BRICKER ».

INFORMATION(S) PRATIQUE(S)

Site internet de Bricker : www.bricker‐project.com

Haute Ecole de la Province de Liège (site Gloesener)

Quai Gloesener, 6, 4020 Liège

www.HEPL.be

Source : http://www.provincedeliege.be/fr/evenement/27/13084?nid=13084