Le renouvelable en EU, réaction à l’article paru dans Connect’Ing du T4/2020

Introduction

Le renouvelable en EU, réaction à l’article paru dans Connect’Ing 04/2020

Peut-on parler des énergies renouvelables et de leurs couts de développement sans parler des couts relatifs au nucléaire et des énormes subventions reçues à l’époque du développement ?

Quels seront les couts relatifs au démantèlement et aux traitements des déchets ??

Non bien sûr, ce serait comparer des Reinettes à la bonne saison avec la pomme de Blanche-Neige….

En ce qui concerne les soi-disant couts trop cher en Belgique associés aux PV, tournons-nous vers les développements innovant car ne l’oublions pas, il nous faudra associer les énergies renouvelables aux changements climatiques en cours si l’on veut préserver quelque peu l’avenir des générations futures.

Et le nouveau nucléaire est au bas mot dix à quinze fois plus cher que le solaire.

Lire l’article de Mycle Schneider paru dans le soir du lundi 8/3/21, ‘La situation à la centrale de Fukushima n’est pas stabilisée’.

Suisse : rendement record pour la technologie photovoltaïque développée par Insolight

Spin-off de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), la startup Insolight a mis au point une technologie photovoltaïque innovante qui affiche un rendement record de 29 %. Elle destine ses panneaux au marché résidentiel, mais aussi celui de l’agrivoltaïsme. Forts du succès d’une récente levée de fonds de 5 millions CHF ses fondateurs annoncent une commercialisation en 2022.

C’est une approche innovante que propose Insolight : ses panneaux sont équipés de minuscules cellules photovoltaïques à jonctions multiples d’un mm2. Le rendement de celles-ci est supérieur à celui des cellules au silicium cristallin traditionnelles, mais leur prix élevé les réserve en général aux applications spatiales. Pour limiter leur coût, la startup place un réseau de lentilles hexagonales disposées en nid d’abeille qui concentre les rayons solaires vers ces cellules. Cela permet de réduire leur surface totale à moins de 0.5% de celle du module. Pour suivre les mouvements du soleil et focaliser en permanence la lumière vers les cellules, elles sont fixées sur un cadre mobile qui se déplace horizontalement de quelques millimètres par jour.

Alors que les modules photovoltaïques classiques atteignent des rendements de l’ordre de 17 à 20%, ceux d’Insolight ont été testés par un laboratoire indépendant à l’Université polytechnique de Madrid, lequel a enregistré et validé un rendement record de 29%.Production de courant ou transmission maximale de lumière. Au départ la startup destinait plutôt sa technologie au marché des villas et à celui des buildings où l’espace en toiture est limité. « Avec un rendement de 29%, nos modules pourront générer 50% d’énergie en plus pour une même surface » disait-elle encore l’année dernière. « Dans le domaine de l’énergie solaire, tout l’enjeu est d’augmenter les rendements pour produire plus d’électricité et amortir plus rapidement les coûts. Plus on augmente la production au mètre carré, plus on réduit les coûts liés à l’installation et au câblage des panneaux » expliquait-elle.

Mais aujourd’hui la montée en puissance de l’agrivoltaïsme l’incite à se tourner vers le secteur de l’agriculture où ses panneaux translucides peuvent non seulement produire de l’électricité mais aussi faire office de serre. Déployés dans des champs, des serres ou sur des toits végétalisés, deux modes peuvent être choisis selon les besoins : production de courant ou transmission maximale de lumière.

Dans le premier cas, les rayons solaires sont focalisés vers les cellules photovoltaïques. Dans le second, la structure de plexiglas bouge légèrement pour permettre à la lumière directe du soleil d’être diffusée vers les cultures. « Le marché agrivoltaïque naissant représente déjà 5 GWc de puissance installée avec une taille de marché estimée à 700 millions CHF », souligne Laurent Coulot.
Diverses expériences menées à la Fondation Tecnova, en Espagne, ont montré que ce système permettait une augmentation de 20% de la production de biomasse agricole grâce à un effet combiné de microclimat, de protection contre les intempéries et de modulation de la lumière directe.

Il y a les énergies du futur et celles du passé, tournons–nous résolument vers le renouvellement et les objectifs fixés par L’Europe en 2030 et 2050.

Cordialement.

Ing. Guy Verrecas MSc EUR ING.

Administrateur délégué AVDL.

Connect’Ing 04/2020

Mot du Président

Voici la fin de l’année civile la plus spéciale jamais vécue, les associations de bénévoles ne sont pas sorties indemne de cette période particulière dominée par les protocoles du COVID-19. L’UILg ASBL a traversé cette période en innovant sur plusieurs pointsafin d’être administrativement en ordre et de garder les liens avec les ALUMNI, les membres diplômés, l’école, l’administration et la société.

C’est ainsi que la majorité de nos conseils d’administration se sont réalisés de manière virtuelle au moyen de l’application STARTLEAF managée de main de maitre et efficace par notre secrétaire Quentin Drèze.

En particulier, nous avons rencontré et échangé avec le responsable qualité Eric Collette de la HEPL accompagné des membres délégués chefs de services liés aux Masters Ing. et du directeur du département à plusieurs reprises dans le cadre de la reconnaissance CTi et des relations avec les étudiants.

Nous avons échangé nos approches et missions à propos des études de Master en Sciences de l’Ingénieur Industriel de la Haute Ecole de la Province de Liège avec les membres du département Sciences et techniques manageant celles-ci. Les réunions constructives et très fructueuses ont débouché vers une collaboration plus structurée avec les responsables et délégués aux relations de la Haute Ecole de la Province de Liège Département Technique.

Il en est ressorti l’adaptation de certains objectifs comme l’attribution d’un soutien pour le prix StarTech ainsi qu’une initiative de récompenser un travail de fin d’étude qui sera choisi par les étudiants et porté par l’association.

Vous serez sollicité tous au travers de nos écrits pour étoffer plus encore nos relations privilégiées avec nos instances académiques et les étudiants.

Avec la remontée des contaminations depuis quelques semaines, je reprends à nouveau en guise de conclusion plus personnelle et celle du CA de vous recommander de continuer de rester attentifs à votre santé et à celles de vos proches en respectant les consignes COVID-19 pour vous retrouver toutes et tous une fois la pandémie maitrisée.

Comme à chaque conclusion, J’invite tous les alumni à réagir et à participer à nos publications, à celles de l’UFIIB et aux informations sur les sites et réseaux de ces associations qui veillent à vos intérêts d’Ingénieur industriel www.uilg.be, www.ufiib.be et http://www.ingenieursbelges.be, faites en vos sites et réseaux de références.

Ing. Gérard LUTHERS MSc EUR-ING

Président UILg ASBL

Connect’Ing 03/2020

Mot du Président

La période COVID-19 a vu les idées de solidarité proliférer dans tous les sens pour venir en aide aux plus touchés. Les Ingénieurs dont certains de nos alumni ont participé à rendre moins difficile cette période.

Il a fallu innover, nous aussi avons dû trouver des moyens de rester en contact plus intense.

Notre assemblée générale de l’association UILg ASBL s’est tenue le 06 juin 2020 en vidéo-conférence dont la convocation était reprise dans le Connect’Ing. 02/2020 ainsi que sur le site de l’association. Il en est de même pour nos différents Conseils d’Administration confinés précédents et ceux qui ont suivi l’AG. Durant l’assemblée le directeur du département Sciences et techniques Christian Ninane a communiqué, comme habituellement aux membres, les priorités et les objectifs pour les études de Masters en Sciences de l’Ingénieur Industriel. Il a aussi répondu aux questions posées.

Les envois de vos périodiques ont été quelque peu bousculés, mais l’essentiel est que vous ayez reçu les nouvelles informations par la poste.

La HEPL a également organisé ses rendez-vous importants de manière virtuelle comme la journée portes ouvertes le 16 mai et la défense des travaux de fin d’études le 19 juin 2020.

Des membres de l’UILg ont participé aux lectures de TFE.

Nous avons tenu notre dernier Conseil d’Administration le 17 août en présentiel dans les locaux de la HEPL et avec quelques administrateurs en vision StartLeaf.

Dans ce périodique Connect’Ing. 03/2020 vous trouverez le rapport de notre Assemblée générale dont un point sur le suivi du dossier CTi de notre Haute école pour les Masters en Sciences de l’Ingénieur industriel. Nous restons attentifs sur ce point très sensible et nous sommes disponibles pour notre HEPL dans la démarche qualité.

En guise de conclusion plus personnelle, le CA vous recommande de rester attentifs à votre santé et à celles de vos proches en respectant les consignes COVID-19 pour vous retrouver toutes et tous une fois la pandémie passée.

Comme à chaque conclusion, J’invite tous les alumni à réagir et à participer à nos publications, à celles de l’UFIIB et aux informations sur les sites et réseaux de ces associations qui veillent à vos intérêts d’Ingénieur industriel www.uilg.be, www.ufiib.be et http://www.ingenieursbelges.be, faites en vos sites et réseaux de références.

Ing. Gérard LUTHERS MSc EUR-ING

Président UILg ASBL

Connect’Ing 01/2020

Mot du Président

Nous attirons votre attention dans ce numéro de votre Connect’Ing. 01-2020 sur la date du 28 Mars 2020. En effet tous les ALUMNI sont invités à venir nous rejoindre à l’Assemblée générale à 10h00 qui se tiendra dans les locaux de la Haute Ecole Quai Gloesener 6 à 4020 Liège. Nous avons à nouveau choisi la date de la « journée portes ouvertes » de la Haute Ecole de la Province de Liège qui nous accueille à nouveau au sein de notre institut.

L’occasion est agréable ainsi pour les anciens de retrouver les locaux et de renouer avec un ancien camarade de classe perdu de vue. Comme à chaque fois un verre de l’amitié est servi en fin d’assemblée générale juste avant d’aller nous sustenter chez la Mère Berthe à quelques minutes de l’institut.

De plus, les anciens présents sur le site montreront à loisir leur disponibilité pour l’accueil des jeunes en voie d’embrasser les études de Master en Sciences de l’ingénieur industriel.

En soirée l’ensemble du conseil d’administration vous invite à vous joindre à lui dans un restaurant de la région avec vos épouses ou époux dans une ambiance très conviviale.

Vous trouverez les informations sur le site ainsi que la façon de nous communiquer votre envie de partager ses moments festifs de retrouvailles.

Votre soutien par tous vos commentaires, remarques et initiatives conforte les membres du Conseil d’administration dans l’accomplissement de leurs actions, tâches ou réalisations. Merci à vous de vous manifester auprès de votre association.

Comme à chaque conclusion, J’invite tous les ALUMNI à réagir et à participer à nos publications, à celles de l’UFIIB et aux informations sur les sites et réseaux de ces associations qui veillent à vos intérêts d’Ingénieur Industriel www.uilg.be, www.ufiib.be et http://www.ingenieursbelges.be, faites en vos sites et réseaux de références.

Ing. Gérard LUTHERS MSc EUR-ING Président UILg ASBL

Connect’Ing 04/2019

Mot du Président

Une fois n’est pas coutume dit-on, nous saluons l’initiative de notre collègue Ing. Guy VERRECAS MSC EUR-ING, ALUMNI d’avoir organisé les retrouvailles de la promotion 1977 des diplômés de notre Haute Ecole de la Province de Liège de Seraing – ISIL comme il le cite dans son article. Je vous invite à lire cet article repris dans votre Connect’Ing. 04/2019 que vous tenez en main avec un peu de retard technique sur le planning prévu.

Il a immortalisé l’évènement par de magnifiques photos également prises sur les lieux le 28 septembre 2019 en soirée. J’invite les autres collègues ALUMNI qui voudraient faire de même à nous communiquer leurs intentions dans ce sens. Ils recevront notre soutien et aide pour réaliser leur rencontre.

Dans la foulée il nous transmet un article technique intéressant que nous publions avec le plus grand plaisir dans le Connect’Ing.. Votre revue laisse la place à ce genre d’initiatives utiles à resserrer les liens entre tous les diplômés et notre Haute Ecole.

Nous invitons les anciens et diplômés à soutenir le conseil d’administration dans ses actions de représentations et de défense des intérêts des Ing. dans la société et auprès des politiques par leur versement de la cotisation 2020.

En ce début d’année scolaire 2019-2020, le conseil d’administration souhaite aux étudiants de l’année académique 2019-2020 une rentrée studieuse en vue de la finalisation de leurs études de Master en Sciences de l’Ingénieur industriel.

Le Conseil d’administration de l’UILg ASBL invite les représentants des membres de l’association des étudiants à venir nous rejoindre lors de nos CA qui se tiennent le troisième lundi de chaque mois au rez de chaussée de la Haute Ecole quai Gloesener 6 à 4020 Liège de 20h00 à 22h00.

Votre soutien par tous vos commentaires, remarques et initiatives conforte les membres du Conseil d’administration dans l’accomplissement de leurs actions, tâches ou réalisations. Merci à vous de vous manifester auprès de votre association.

Comme à chaque conclusion, J’invite tous les ALUMNI à réagir et à participer à nos publications, à celles de l’UFIIB et aux informations sur les sites et réseaux de ces associations qui veillent à vos intérêts d’Ingénieur Industriel www.uilg.be, www.ufiib.be et http://www.ingenieursbelges.be, faites en vos sites et réseaux de références.

Ing. Gérard LUTHERS MSc EUR-ING
Président UILg ASBL

La Haute École de la Province de Liège a besoin de votre avis !

Enquête en ligne – étudiants, diplômes, membres du personnel, partenaires

L’image contient peut-être : texte qui dit ’Haute Ecole de la Province de Liège’

Compte tenu de l’évolution du paysage de l’enseignement supérieur, la Haute Ecole de la Province de Liège a entrepris un exercice stratégique visant à questionner son positionnement sur différentes problématiques :

  • L’adéquation de l’offre de formations avec les attentes des parties prenantes ;
  • La personnalisation des parcours et la réussite des étudiants ;
  • L’ancrage territorial et les partenariats ;
  • La mobilité internationale des étudiants et du corps professoral ;
  • L’interdisciplinarité et la valorisation de la recherche appliquée ;
  • La gestion des Ressources Humaines efficace et la politique de formation du personnel ;
  • Le cadre de vie et la participation des étudiants
  • L’attractivité de la HEPL

Dans ce contexte, nous souhaitons mettre en place une démarche participative en impliquant nos différentes parties prenantes. Concrètement, vous avez la possibilité de vous exprimer au travers d’une enquête en ligne qui a été réalisée à cet effet. Les résultats viendront nourrir notre réflexion sur les thématiques évoquées.

Celle-ci ne devrait pas prendre plus de 10 minutes : https://xs.motivaction.nl/s.asp?u=C59CF15F4582055458FE23565C5666924598D183

Merci d’avance pour votre implication ! Attention, cette enquête se clôture le 28 février.

Connect’Ing 02/2019 et 03/2019

Les éditions du 2ème et 3ème trimestre 2019 de notre trimestriel Connect’Ing sont disponibles :

HEPL – L‘Approche Orientante ou comment créer des liens entre l’école et le monde professionnel

L’Enseignement de la Province de Liège a célébré l’anniversaire d’une méthode appliquée depuis 10 ans afin de valoriser les filières techniques

Ce mercredi 5 février à l’IPES de Herstal, l’Enseignement de la Province de Liège a célébré l’anniversaire d’une méthode appliquée depuis 10 ans maintenant au sein de son enseignement : « L‘Approche Orientante ». Mais que trouve-t-on derrière ce concept ?

L’Approche Orientante est une conception de l’éducation qui tente d’aider les élèves à mieux se connaître, à être davantage motivés sur le plan scolaire ainsi qu’à établir des liens entre leur vécu à l’école et leurs projets de carrière. Cette méthode vise à intégrer, dans le contenu des cours, des notions en lien avec la future orientation professionnelle. Cette approche est issue d’un exemple qui nous vient du Québec au début des années 2000.

Elle trouve son origine dans le besoin de soutenir la réussite des élèves en misant d’avantage sur les apprentissages. Pourquoi ? Parce que, comme l’a rappelé la Députée de l’Enseignement et de la Formation Muriel Brodure-Willain dans son discours d’introduction : « L’élève est plus motivé(e) lorsqu’il perçoit les relations entre les cours de sa formation et les mises en situation professionnelles. Il s’agit, dès lors, de donner du sens à la formation des jeunes en les aidant à comprendre à quoi servent les cours de sciences, de mathématiques, de langues… »

MÉTIERS EN PÉNURIE

L’Approche Orientante doit aussi prévoir des rencontres avec des acteurs de terrains (du responsable d’une PME aux techniciens et ouvriers) afin qu’ils partagent eux leur expérience. Cela permet aux élèves d’explorer les différentes facettes du monde du travail. Cette conception doit aller de pair avec une valorisation des filières de qualification, y compris vers des métiers en pénurie. Il faut rappeler que le Pacte pour un enseignement d’excellence met en avant l’Approche Orientante comme moyen privilégié de construire avec les élèves leurs projets personnel et professionnel.

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, par la voix de Frédéric Daerden et Caroline Désir, souhaitent réussir l’implémentation du pacte d’excellence qui doit aussi s’appuyer sur des bâtiments d’excellence.

Orienter signifie développer les capacités, les compétences, les intérêts des élèves. C’est également leur permettre de prendre des décisions. Mais comment un(e) adolescent(e) peut-il/elle se représenter un métier ?

TECHNI TRUCK, TECHNOSPHÈRE ET AUTRE REGARD

La Province de Liège propose de multiples outils. C’est le cas du Techni Truck : un impressionnant semi-remorque aménagé en véritable plateforme mobile de promotion des métiers techniques en pénurie. Cet outil didactique s’adresse à différents publics : écoles primaires et secondaires de tous les réseaux d’enseignement (élèves, enseignants, directions et parents), entreprises et institutions. Il offre aux visiteurs la possibilité de découvrir des métiers des secteurs de l’industrie et de la construction au travers de manipulations sérieuses et passionnantes, dans les domaines de l’électricité domestique et de la robotique par exemple. Il permet de changer le regard des jeunes sur ces métiers en leur faisant découvrir concrètement le caractère créatif, exigeant et évolutif. (Techni Truck : https://youtu.be/W80NVt2X1Ms). Depuis son inauguration en 2009, le Techni Truck a été visité par 43.000 élèves, (issus de 1500 écoles).

Avec le soutien du Fonds Social Européen, la Technosphère propose, aux élèves du 3e degré de l’enseignement secondaire (prioritairement du qualifiant), une animation ludo-éducative basée sur un jeu vidéo coopératif. Il utilise la réalité augmentée et virtuelle afin de découvrir les métiers scientifiques et technologiques, (https://www.facebook.com/provincedeliege/videos/387465165370605/). La Technosphère poursuit un triple objectif : donner aux jeunes une meilleure connaissance des métiers de demain, susciter leur intérêt pour les formations scientifiques et technologiques de l’enseignement supérieur et faire naître chez eux, filles comme garçons, l’ambition de construire des projets professionnels porteurs de sens pour eux-mêmes et porteurs d’avenir pour la société. Depuis sa création en 2018, la Technosphère a été présentée à 2.000 élèves (issus de 35 établissements).

Enfin, troisième outil présenté ce mercredi, la série de capsules vidéos sur l’enseignement qualifiant : « Un Autre Regard« , réalisées en partenariat avec RTC Télé Liège. Elles donnent la parole aux élèves, professeurs et professionnels qui s’expriment sur des filières comme assistant(e) en publicité, puéricultrice, le secteur de l’Hôtellerie-restauration ou celui de la maçonnerie (https://youtu.be/gL1Z5w6BCGI ) ou encore la mécanique garage (https://youtu.be/F46qLWZcQWY ). Autant de métiers dont l’image est valorisée par les élèves interviewés qui partagent ainsi leur projet personnel et professionnel.

Enfin, le Département de l’Enseignement de la Province de Liège a réalisé plusieurs publications sur ce thème de «L’Approche Orientante », en collaboration avec l’Université de Mons

Le dixième anniversaire de la mise en œuvre de cette méthode éducative au sein de l’Enseignement provincial a été célébré, à l’IPES de Herstal, devant une centaine d’invités. Un anniversaire rehaussé par la présence de M. Frédéric Daerden, Vice-Président du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Ministre du Budget et de la tutelle sur Wallonie-Bruxelles Enseignement ; de Mme Caroline Désir, Ministre de l’Education de la FWB, de Mme Muriel Brodure-Willain, Députée provinciale de l’Enseignement et de la Formation, M. Marc Demeuse, Directeur de l’Institut d’Administration scolaire de l’Université de Mons.

La Technosphère,  le virtuel pour découvrir les métiers scientif
La Technosphère,  le virtuel pour découvrir les métiers scientif
Techni Truck :  plateforme de promotion des métiers techniques

Source : http://www.provincedeliege.be/fr/evenement/8/15571

Retrouvailles de la promotion 1977 – Bilan

En tant qu’organisateur de cette réunion conviviale pour les ingénieurs de la promotion 1977 de Seraing (ISIL), les ingénieurs suivants étaient présents :

Photos

Discours d’accueil.

Bonsoir,

Je suis très heureux de vous accueillir toutes et tous dans cet endroit chaleureux et qui je l’espère, vous permettra de déguster un repas à la hauteur de nos ambitions.

En compilant dans un tableau Excel les retours d’informations des participants à nos retrouvailles, je me suis rendu compte qu’il existait une certaine analogie entre la majorité des invités. A partir de Jean-Marie et Micheline, suivi par Jean-Pierre et Marie-Thérèse, J-P et Monique, Jacques et Marcelle, Angelo et Rose-Marie, Sylvano et Martine, en fin, moi-même et Marleen, il y a quoi en commun ?……… Un M commun à tous ces prénoms féminins….

Soit 7/12 M commun à tous les prénoms de nos amoureuses, de quoi pour les électriciens de constater : un M retourné est un W qui nous fait penser à « Waves » comme ce lien entre nos études et nos carrières…. avec  «  electromagnetic fields and waves »

Bon appétit à toutes et tous.

  • En tant qu’administrateur chez HesBEnergie, société coopérative développant les énergies renouvelables, j’ai également distribué un folio d’informations et fait une demande de participations en tant que coopérateur actif.   https://hesbenergie.be/
  • Pour compléter notre rapport direct à la science, et puisque notre formation nous a permis  d’apprendre à apprendre, un petit rappel théorique sur l’énergie électrique et les éoliennes a été communiqué.

Calcul des courts-circuits non équilibrés avec la méthode de Fortescue et alternateurs synchrones.

Histoire

En 1918, Charles Legeyt Fortescue présente une publication qui démontre qu’un ensemble de N phaseurs déséquilibrés peut être décomposé comme la somme de N systèmes de phaseurs équilibrés pour le peu que N soit un nombre premier.

Si le nombre de phases n’était pas premier, l’inductance mutuelle entre les n systèmes de phaseurs serait perturbatrice.

La méthode a été employée en premier par les ingénieurs des sociétés General Electric et Westinghouse. Elle est universellement utilisée depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Un phaseur est une représentation d’une fonction sinusoïdale dans laquelle l’amplitude (A), la phase (θ) et la pulsation (ω)  ne dépendent pas du temps. Euler nous indique que :

cos x=eix/2+e-ix/2  et donc A.cos(wt+θ)=A/2.ej(wt+θ)+A/2.e-j(wt+θ)

Un  phaseur correspond à cette façon d’écrire un nombre complexe sous la forme exponentielle.

Principe

Pour rappel, chacun des vecteurs du système triphasé déséquilibré est égal à la somme vectorielle des composantes homologues des 3 systèmes équilibrés. Comme pour l’opérateur j ≡ (i=-1) qui donne à un vecteur une avance de phase de 90°, l’opérateur a provoque une rotation positive de 120°. Avec a³=1 et a+a²+1=0

Dans un système polyphasé symétrique  de n phases, a, a1, a², a³…. an-1 sont les racines de l’équation xn-1=0. Ces racines peuvent être complexes.

 Dans ce cas, a+a²+a³+….an-1=0 et l’opérateur a provoque une rotation positive de 2π/n. Les phaseurs (direct, inverse et homopolaire) ont tous la même fréquence.

 Exemples d’application.

  • Dans le cas le + souvent rencontré dans les réseaux industriels, le réseau TN(C ou S) est utilisé. Le transformateur MT/BT est alors du type Dyn11, le neutre étant relié à la terre.

Les 3 impédances symétriques totalisées  du réseau en amont du Icc, Zd, Zi et Zo ont la même valeur.

La somme vectorielle des composantes des courants symétriques correspondantes  permet alors de déterminer le Icc minimum qui réglera le seuil du disjoncteur de protection.

Soit pour le Ic2 = √3.E/(Zd+Zi)

  • Dans le cas des éoliennes, les générateurs synchrones polyphasés permettent une densité d’énergie (rapport P/V) élevée.

L’alternateur d’excitation est monté sur le rotor du principal et via un redresseur, permet de créer le champ continu important dans l’inducteur du générateur synchrone.

Les générateurs peuvent être équipés de 2 induits triphasés complétement indépendant ou d’un induit polyphasé. L’électronique à thyristors permet l’adaptation parfaite au réseau de puissance local. Dans le cas d’un système polyphasé à 7 (nombre premier) phases, les vecteurs sont repérés comme suit :

Source : http://www.energyscienceforum.com/files/fortescue/methodofsymmetrical.pdf     

Eur Ing  Guy Verrecas

Connect’Ing 01/2019

L’édition du 1er trimestre 2019 de notre trimestriel Connect’Ing est disponible :

Mot du Président

Le conseil d’administration de votre association regroupant les diplômés de la section ingénieur de la Haute Ecole de la Province de Liège « ISIL », Union des Ingénieurs Industriels Liégeois ASBL vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2019.

Ce premier numéro de l’année nouvelle de votre revue Connect’Ing (01/2019) devrait retenir votre attention sur de nombreux points.

Nous attendons avec la plus grande impatience vos réactions et commentaires ainsi que vos articles qui trouveront ici un support adéquat.

Toutes les associations manquent de volontaires pour remplir les nombreuses tâches que doivent aborder celles-ci dans ces temps de réformes ou une attention soutenue doit être réalisés sur les études ainsi que sur le traitement des diplômés.

Tous les Alumni sont concernés par ces changements, nos avis et nos remarques confrontées aux besoins du monde professionnel doivent être transmises aux décideurs et écoutées par les dirigeants. Votre régularité dans le paiement de la modeste cotisation permet ainsi aux administrateurs et collègues impliqués la réalisation des activités internes et externes nécessaires à votre défense.

Le Conseil d’administration remercie les cotisants de leurs soutiens à l’équipe des volontaires qui consacrent du temps libre à promouvoir et faire connaître les Masters en Sciences de l’Ingénieur Industriels en collaboration avec notre Haute Ecole.

Pour assouvir votre soif d’informations et rencontrer vos amis diplômés vous trouverez dans ce premier numéro de l’année 2019, la convocation à notre assemblée générale du 30 mars 2019 qui se tiendra lors de la porte ouverte de la HEPL au quai Gloesener 6 à Liège. A midi nous irons chez la mère Berthe après l’AG et le soir vous êtes invités joindre à nous au restaurant comme traditionnellement.

Comme à chaque conclusion, J’invite tous les ALUMNI à réagir et à participer à nos publications, à celles de l’UFIIB et aux informations sur les sites et réseaux de ces associations qui veillent à vos intérêts d’Ingénieur Industriel www.uilg.be, www.ufiib.be et http://www.ingenieursbelges.be, faites en vos sites et réseaux de références.

Ing. Gérard LUTHERS MSc EUR-ING
Président UILg ASBL