HEPL : M@G TECH, le magazine des sciences et des technologies de la HEPL

Découvrez le troisième numéro de M@G TECH, dans lequel les étudiant(e)s, enseignant(e)s et diplômé(e)s de la HEPL partagent leur passion des sciences et des technologies !

M@G TECH, le magazine des sciences et des technologies de la HEPLIngénieux, ingénieuse (adjectif) : qui fait preuve d’imagination et de savoir-faire, qui possède un esprit inventif et trouve des solutions.

Pour ce troisième numéro de M@G TECH, nous avons une nouvelle fois interviewé des étudiant(e)s, des enseignant(e)s et des diplômé(e)s de la Haute École de la Province de Liège (HEPL). Et, une fois encore, ces rencontres se sont révélées passionnantes, enrichissantes, enthousiasmantes !

Vous l’aurez peut-être déjà compris grâce au mot clé qui introduit cet édito et caractérise bien ce numéro, la plupart d’entre eux ont un profil d’ingénieur.e industriel.le. Mais, quel que soit leurs études, leur métier et leur secteur d’activité (agronomie, (bio)chimie, construction, électromécanique, électronique, infographie), tous ont en commun cette capacité à imaginer, à inventer, à trouver !

Être en mesure de déployer son ingéniosité, ce n’est pas juste une question d’être doué.e ou pas, ce sont avant tout des outils à maîtriser, un état d’esprit à cultiver, une philosophie à pratiquer.

C’est précisément ce que propose la HEPL à ses étudiant(e)s : devenir non seulement des pros à la pointe dans leur domaine, mais aussi des citoyen(ne)s prêt(e)s à s’investir et à exercer leur créativité pour imaginer et mettre en oeuvre des solutions innovantes et concrètes pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain !

Bonne lecture !

SOMMAIRE

RENCONTRE
Denis BUZIN : Mission : vaccination (PDF)

CHALLENGE
Lionel SACRÉ : Une formation en béton ! (PDF)

INTERVIEW EXPRESS
Chloé CHAMBERLAND : Ingénieure ? Même pas peur ! (PDF)

CRÉATIVITÉ
Jonathan LERUTH : Cultiver autrement… et bien plus encore ! (PDF)

INNOVER
Andy JADOUL : Le DEAMON de la vibration (PDF)

ENTREPRENDRE
Pierre IOANNATOS : Concevoir une cuisine ? Un jeu d’enfant ! (PDF)

ON SE BOUGE
Valéry BROUN : Space is the place ! (PDF)

Offre emploi HEPL : Projet ePick

Offre emploi HEPL : Projet ePick cherche deux chercheurs/ses
– master en informatique
– docteur en mathématique, sciences de gestion, sciences appliquées ou expérience équivalente

L’image contient peut-être : texte

Source : https://www.facebook.com/Synhera/photos/a.934646993307038.1073741829.820407074731031/1133125943459141/?type=3&theater

HEPL : Succès de foule au Job Day « Sciences & Technologies » !

Ce 15 mars, les Catégories agronomique, paramédicale et technique de la HEPL ont organisé, au quai Gloesener, un Job Day sur le thème « Sciences & Technologies » pour quelque 400 futurs diplômés.

La journée a débuté par des tables rondes, qui rassemblaient des représentants de sociétés, des diplômés des années antérieures ainsi que les futurs diplômés. Des conseils pratiques sur les parcours, le savoir-être, les compétences requises… ont été échangés, permettant ainsi à nos étudiants de répondre au mieux aux exigences du monde professionnel.

Ensuite, les entreprises ont rencontré les étudiants dans des stands, afin de leur présenter les offres d’emploi leur correspondant. Pas moins de 46 sociétés étaient présentes : on peut se réjouir du nombre croissant d’entreprises qui participent aux Job Days de la HEPL, prouvant ainsi l’intérêt sans cesse grandissant du monde professionnel pour nos étudiants !

Source : http://www.provincedeliege.be/fr/evenement/27?nid=11979&from=actu

RTBF : Ingénieur industriel : une perle de plus en plus rare

Ce mardi 4 avril 2017, le journal de 13 h de la RTBF a consacré une séquence sur les étudiants de master en sciences de l’ingénieur industriel formés à la HEPL.

Cette séquence fait suite à l’article « Opération séduction des étudiants ingénieurs par les entreprises belges » publié ce 29 mars 2017 sur le site Région de la RTBL (https://www.rtbf.be/info/regions/liege/detail_operation-seduction-des-etudiants-ingenieurs-par-les-entreprises-belges?id=9567615) et évoque la diminution du nombre d’étudiants malgré l’intérêt de ces études par les industriels est disponible sur RTBF Auvio :

JT 13h RTBF 04/04/2017https://www.rtbf.be/auvio/detail_ingenieur-industriel-une-perle-de-plus-en-plus-rare?id=2200852

Évaluation AEQES : Plan d’action de la HEPL

Suite au résultat regrettable de l’audit conjoint AEQES-CTI  (Voir le Connect’Ing 04/2016 ou http://wp.me/p3rzaT-fn), notre Haute École se devait de réfléchir à un plan d’action.

Ce plan d’action vient d’être publié et répond aux recommandations du rapport d’évaluation de la formation des ingénieurs industriels effectuée conjointement par l’AEQES et la CTI (voir Connect’Ing 02/2016 ou http://wp.me/p3rzaT-ew).

Il est consultable sur le site de la province :

http://www.provincedeliege.be/sites/default/files/media/4395/HEPL-Sciences_Ingenieur_industriel-Calendrier_et_plan_de_suivi.pdf

Bilan de l’évaluation par l’AEQES et la CTI du cursus sciences de l’ingénieur industriel

Comme évoqué dans nos articles précédents, en juin 2013, les hautes écoles belges concernées par le cursus Sciences de l’ingénieur industriel ont fait une demande officielle pour une mission conjointe AEQES/CTI, à l’instar du cursus Ingénieur civil et bio-ingénieur en 2013

L’objectif était double:

  • Evaluation des programmes selon les critères AEQES
  • Accréditation des programmes par la CTI pour obtenir « l’admission » par l’état français et le label EUR-ACE

Les rapports d’évaluation de chaque Haute École sont disponibles sur le site de l’AEQES : http://www.aeqes.be/rapports_list.cfm?documents_type=3

Par ailleurs, le comité des experts a élaboré un rapport d’analyse transversale qui fait le bilan de l’ensemble des évaluations.

Ce rapport est également disponible sur le site de l’AEQES :

http://www.aeqes.be/rapports_details.cfm?documents_id=551

Le comité des experts y relève quelques bonnes pratiques spécifiques à notre Haute École :

  • Tables de conversation en anglais. (p32)
  • Participation de certains enseignants à des projets de Recherche et Développement (programmes FIRST, entre autres) (p32)
  • Journées d’immersion pour les étudiants du secondaire (p33)

L’accréditation par la CTI, qui permet une reconnaissance internationale (label EUR-ACE) de la qualité des formations, a été débattue en plénière ce 13 septembre 2016.

Le rapport de cette séance est disponible sur le site de la CTI :

http://www.cti-commission.fr/Seance-pleniere-des-13-et-14-septembre-2016

Nous pouvons nous réjouir de l’accréditation des formations de Master en sciences de l’ingénieur industriel dispensées par 7 Haute Écoles.  Nous adressons nos félicitations aux forces vives de ces Hautes Écoles ayant participé au processus d’évaluation.

Nous regrettons cependant que notre établissement, la Haute École de la Province de Liège, n’a pas obtenu cette accréditation EUR-ACE.

Le contenu des programmes de formation n’est pas en cause.  La qualité des formations au niveau technique et scientifique et le haut taux d’employabilité des diplômés sont soulignés dans l’avis de la CTI.

Le refus de l’accréditation est motivé principalement par un problème de gouvernance et d’infrastructures.

L’avis est également disponible sur le site de la CTI :

http://www.cti-commission.fr/IMG/pdf/fwb_hepl_belgique_avis_20160904.pdf

Rappelons-nous que l’accréditation des formations d’ingénieur civil et bio-ingénieur en 2012-2013 n’avait pas été accordée pour 15 % des formations :

Source : http://www.aeqes.be/rapports_details.cfm?documents_id=327

Depuis 3 ans, les universités ont œuvré pour appliquer les recommandations émises par les experts de la CTI et toutes ont obtenus l’accréditation lors de la séance plénière du 14 septembre 2016.

Gageons que notre Haute École mènera les actions nécessaires et obtiendrons le même résultat.

En tant qu’association des diplômés, l’UILg est consciente de l’enjeu de cette accréditation et apportera tout son soutien à la Haute École de la Province de Liège.

HEPL : Visite du Centre Spatial de Liège

Le 12 décembre, les étudiants en électromécanique du Master en Sciences de l’Ingénieur industriel de la HEPL ont visité le Centre Spatial de Liège. Ce centre de recherche est spécialisé dans les tests environnementaux de satellites et engage régulièrement nos étudiants.

Image may contain: 6 people, people standing

Source : https://www.facebook.com/hepl.be/photos/a.295378090620357.1073741828.201906933300807/722496037908558/?type=3

HEPL : finale STARTECH

La finale StarTech de la HEPL s’est déroulée mercredi quai Gloesener. Les futurs ingénieurs industriels de la Haute Ecole y ont défendu leurs projets d’entreprise devant un jury composé de spécialistes du domaine des startups (Agence pour l’entreprise et l’innovation, WSL, VentureLab.be et ID Campus).

Parmi les 9 projets présentés, celui qui a le plus convaincu le jury est CHITOSIL, qui vise à améliorer les emballages des produits afin d’augmenter le temps de conservation des aliments et d’éviter le gaspillage. L’équipe représentera la HEPL à la finale régionale en 2017. Toutes nos félicitations !

Découvrez le reportage de RTC Télé Liège !

Découvrez l’album photo de la finale StarTech de la HEPL qui s’est déroulée quai Gloesener le mercredi 21 décembre 2016. Les futurs ingénieurs industriels de la Haute Ecole y ont défendu leurs projets d’entreprise face au jury (Agence pour l’entreprise et l’innovation, WSL, VentureLab.be et ID Campus).

Image may contain: 1 person, standing, screen and indoor

Source : https://www.facebook.com/hepl.be/

HEPL : Borea, une soufflerie pédagogique

Les étudiants du Master en Sciences de l’Ingénieur industriel ont réalisé des expériences avec la soufflerie pédagogique Borea!

Le 7 octobre dernier, M. Scordo, ingénieur industriel retraité, est venu rendre visite aux futurs ingénieurs industriels en construction et en électromécanique de la HEPL.

Celui-ci est le créateur d’une soufflerie de 4 mètres de long, démontable et transportable, qu’il a conçue dans un but pédagogique afin de permettre aux jeunes de voir et vivre la science. Nommée Borea, cette soufflerie donne aux étudiants l’opportunité d’appréhender les notions d’aérodynamisme par l’expérience.

M. Scordo a tout d’abord retracé l’histoire de l’aviation et de ses pionniers pendant près de deux heures. Les projets les plus loufoques imaginés par ces doux rêveurs ont permis l’aboutissement du plus vieux rêve de l’homme : voler. Quel beau message adressé à ces futurs ingénieurs, concepteurs de prochaines avancées technologiques !

Puis vient enfin le cœur de l’exposé : les démonstrations ! Les concepts les plus complexes paraissent si simples quand on montre leurs effets ! Soufflez entre deux pièces libres de bouger… Celles-ci se rapprochent l’une de l’autre. Ne cherchez pas, c’est le théorème de Bernoulli. Une balle pourtant soumise à un fort jet d’air n’est pas propulsée en l’air, encore Bernoulli !

Après ce qu’on peut appeler un tour de chauffe, les choses sérieuses commencent et la soufflerie Borea entre en action ! Un profil d’aile d’avion est soumis à un vent dont la vitesse est réglable et peut atteindre 100 km/h. A cette vitesse, cela décoiffe !

Des capteurs de pression placés sur l’aile permettent de visualiser les forces aérodynamiques naissant sur le profil ainsi que leur variation en fonction de la vitesse du vent relatif. Et pour ceux qui en veulent encore plus, un petit coup de fumigène et l’invisible apparait aux yeux de tous : l’écoulement d’air responsable de ces forces.

Nos étudiants en ingénierie industrielle ont été captivés par la science en action, de quoi inspirer ces futurs concepteurs des technologies de demain !

Sourcehttp://www.provincedeliege.be/fr/evenement/27?nid=11372&from=actu

Rapports d’évaluation par l’AEQES et la CTI du cursus Sciences de l’ingénieur industriel

En juin 2013, les hautes écoles concernées par le cursus Sciences de l’ingénieur industriel ont fait une demande officielle pour une mission conjointe AEQES/CTI, à l’instar du cursus Ingénieur civil et bio-ingénieur en 2013

L’objectif était double :

  • Évaluation des programmes selon les critères AEQES
  • Accréditation des programmes par la CTI pour obtenir « l’admission » par l’état français et le label EUR-ACE

Les rapports d’évaluation viennent d’être publiés sur le site de l’AEQES : http://aeqes.be/rapports_finaux_synthese.cfm?subjects_id=77

À la lecture de ces rapports, on peut relever certains constats communs à la plupart des formations :

Les points forts :

  • haut niveau technique et scientifique des apprentissages
  • bonne collaboration avec le monde industriel pour les stages et TFE
  • l’enseignement par projets, la participation à des concours
  • le partenariat avec des pôles technologiques et et centres de formation permettant d’avoir accès à un matériel de pointe
  • le haut niveau d’insertion professionnel des diplômés
  • la motivation et le dynamisme des enseignants
  • le taux d’encadrement qui permet une atmosphère familiale et un accompagnement adapté à chaque étudiant
  • le financement de la recherche par les projets First

Les points d’amélioration :

  • manque d’interaction systématique et formalisée avec le milieu industriel et les anciens pour réviser les programmes de cours
  • peu d’intégration de l’anglais dans les cours
  • mobilité internationale pas assez encouragé par les HE, sur initiative des étudiants uniquement.  Un politique volontariste d’envoi et d’accueil d’étudiants, aussi bien pour suivre des stages que des cours est recommandé
  • manque de moyens structurel
  • faible nombre d’étudiants
  • peu de visibilité des formations d’ingénieur noyées dans les Hautes Écoles
  • application du décret Marcourt embryonnaire (AA, UE, ECTS)

Nul doute que ces éléments figureront dans le rapport d’analyse transversal qui est en cours de réalisation (voir programme ci-dessous). Espérons que nos responsables politiques et académique répondront à l’appel et prendront les décisions nécessaires pour améliorer encore nos formations.

AEQES - Fleche

L’accréditation par la CTI,  qui permettra une reconnaissance internationale de la qualité de nos formations, sera débattue en plénière à l’automne prochain.